Personne physique ou société ? Les 6 différences !

Vous souhaitez en savoir plus sur les différences entre personne physique et société ?
Avant même de démarrer votre entreprise, vous devez choisir sa forme juridique : personne physique ou société. Il ne s’agit pas d’un acte à prendre à la légère. Pourquoi ? Car de nombreuses obligations découleront de cette décision. Et si par malheur, vous choisissez un statut qui ne correspondrait pas à votre projet, vous risquez d’éprouver des difficultés financières et/ou administratives. Nous vous conseillons donc vivement d’être préalablement bien informé et conseillé sur le sujet.

Ça tombe à pic car cet article traite justement (comme par hasard) des différences entre le statut de personne physique et société ! Donc ne bougez pas, vous êtes au bon endroit.

Différence #1 : le processus de création de l’entreprise

  • En personne physique

Cette étape est très rapide ! Pour ce faire, rien de plus simple. Après avoir vérifié que tous les feux sont au vert, il vous suffit de vous inscrire au guichet d’entreprises de votre choix qui vous enregistrera à la BCE. Pour vous aider dans cette étape, voici un article remplit de conseils pour choisir au mieux votre guichet d’entreprises.

Lors de cette étape, vous recevrez votre numéro d’entreprise et votre numéro de TVA ! La grande aventure pourra alors commencer.

  • En société

La création d’une société nécessite beaucoup plus de démarches. Il faudra notamment rédiger les statuts de l’entreprise qui seront à remettre au Tribunal de commerce. Vous aurez donc besoin de l’aide d’un notaire. Et un notaire, ça se paie !

Ici, vos numéros d’entreprise et de TVA seront attribués par le tribunal après y avoir déposé vos statuts. Et seulement après tout cela, vous irez vous inscrire auprès du guichet d’entreprises de votre choix.

Si vous désirez approfondir le sujet des étapes pour la création d’une entreprise, voici un article susceptible de vous intéresser.

 

Différence #2 : le capital de départ

  • En personne physique

Aucun capital de départ n’est légalement requis. Vous devrez simplement prévoir de débourser 2 fois 89,50 € pour le numéro d’entreprise et le numéro de TVA. Bien évidemment, nous ne pouvons que vous conseiller d’avoir tout de même des économies pour faire face aux éventuels coups durs.

  • En société

Dans le cas d’une société, ça se complique un peu. Depuis la réforme du 1er mai 2019, le nombre de formes de société a diminué. Il existe désormais 4 formes de base : SRL, SA, SC et Société simple. Selon la forme juridique, le capital de départ légal varie désormais de 0 à 61 500 € !

Mais ne vous laissez pas avoir ! Certes, certaines formes juridiques n’exigent plus de capital minimum. Mais en réalité, la réforme a amené une nouvelle obligation : celle de soumettre un plan financier complet, détaillé et viable qui mentionne le capital minimum que vous vous êtes fixé. Il y a donc bien un capital minimum requis qui correspond à celui que vous investirez.

Attention ! Ce montant doit être réaliste ! Autrement, en cas de faillite, la faute pourra vous être imputée.

NB : N’oubliez pas de prévoir les frais de notaire liés à la rédaction des statuts !

Différence #3 : la sécurité de votre patrimoine

  • En personne physique

Votre patrimoine privé est assimilé à votre patrimoine professionnel. Autrement dit, si par exemple, vous n’êtes plus en mesure de rembourser vos crédits professionnels, il se peut que l’on vienne puiser dans votre patrimoine personnel.

  • En société

Il existe des sociétés à responsabilité illimitée et d’autres à responsabilité limitée. Nous considérons que vous optez pour la dernière qui est la forme la plus répandue. Les SRL, SA et SC sont à responsabilité limitée. Votre patrimoine privé n’est donc pas en danger.

La Société simple, en revanche, entraîne une responsabilité illimitée.

Différence #4 : la liberté de décision

  • En personne physique

Vous êtes le seul capitaine à bord ! La constitution d’une entreprise en personne physique induit que vous êtes le seul créateur mais également le seul à investir dans votre projet. En effet, cette forme ne permet pas d’association.

  • En société

Selon la forme de société choisie, vous pouvez soit être l’unique fondateur, soit être plusieurs associés. Dans ce cas, il faudra régulièrement trouver des compromis lors des prises de décisions. En revanche, le fait d’avoir des associés permet d’investir de manière plus conséquente puisque vous ne serez pas seul.

NB : Seules les SRL et SA permettent un seul et unique fondateur minimum.

 

Différence #5 : le volet comptabilité

  • En personne physique

L’utilisation d’une comptabilité simple suffit à votre activité. La charge de travail administratif est donc moindre.

  • En société

Vous avez l’obligation de présenter une double comptabilité. Le volet administratif sera donc plus important.

 

Différence #6 : l’imposition

  • En personne physique

En tant que personne physique, vous paierez l’impôt des personnes physiques et les cotisations sociales. Celles-ci vous permettront de bénéficier des nombreux avantages de notre chère sécurité sociale.

  • En société

Dans une société, vous paierez donc l’impôt des sociétés. Ça tombe sous le sens.

 

Voilà vous disposez maintenant des principales clés pour choisir au mieux entre personne physique et société. Besoin d’un coup de pouce supplémentaire ? Voici une infographie qui vous aidera à faire le tri.

Vous souhaitez en savoir plus sur les bonnes pratiques à adopter pour démarrer votre activités sur de bonnes bases ? Inscrivez-vous pour bénéficier de notre module gratuit qui inclut 5 jours de conseils en vidéo.

 

choisir entre personne physique ou société

5 jours de conseils gratuits

Pendant 5 jours, recevez nos conseils gratuits pour réussir l’examen de gestion de base

 

Une question restée sans réponse ? N’hésitez pas à nous le faire savoir en commentant cet article. Nous vous répondrons rapidement et de manière personnalisée !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *